Musulmans par-ci, musulmans par-là

Musulmans par-ci, musulmans par-là, c’est la saturation complète !

L’islamisme, j’en ai ras le bol. Il est temps que le monde réagisse. Pour ma part, je me vide le cœur, en souhaitant que la libre expression puisse encore exister.

J’ai beau n’être qu’un simple citoyen, je le prévoyais il y a déjà trente-cinq ans. Méfions-nous des religions, surtout de l’islam. Les religions sont par définition des pratiques extrémistes. Elles souffrent d’un mal profond qui s’appelle le prosélytisme, et l’islam est certes le plus envahissant d’entre toutes. Chacune d’elles affirme posséder la vérité alors qu’elles ne servent qu’à leurrer les populations du monde en mal de salut éternel. Un salut entretenu par une profonde incompréhension et, surtout, d’un refus d’accepter la vie comme telle, pour sa beauté intrinsèque, sans avant ni après. La vie pour ce qu’elle est en réalité, soit le moment présent. Le moment présent EST la Vie. Car absolument rien d’autre n’importe sauf le bien-être de tous et de toutes aujourd’hui même, maintenant.

Il est possible que le messager de chacune des religions connues ait été honnête et légitime, sauf que leurs enseignements ne sont qu’exploitation, domination et soumission. Si nous ne comprenons pas cela après deux mille ans de confrontation, nous ne méritons pas de vivre.

Nous sommes les seuls responsables de la valeur de la vie, du moment présent (bonheur ou malheur vécu), et regardez ce que nous en faisons, ce que nous choisissons. Ce que vous en faites, vous, fanatiques religieux.

Disons « Non ! » à l’immigration de masse des citoyens qui quittent leur pays de merde et qui par la suite voudront implanter leur religion, la cause même de leur propre malheur, sur nos terres.

Je n’ai jamais accepté et n’accepterai jamais que de couvrir une femme de la tête au pied, que de la soumettre aux ordres des hommes, que de réciter des prières cinq fois par jour, le cul dans les airs, puisse signifier respect envers Dieu. Non, le respect de Dieu, pour moi la Vie, ne peut que passer par l’intériorité de l’être, intime et personnelle, sans ostentation aucune, sans imposition à autrui ou désir de domination.

D’ailleurs, qui de nos jours, parmi les esprits clairs et vigilants, fait encore usage du substantif musulman ? On se croyait au temps de Jésus-Christ ou de Mahomet. Bon Dieu de bon Dieu !, quand est-ce que les hommes changeront de discours ? Mise à part les Juifs qui ont subi d’innommables injustices à travers l’histoire, qui dans sa conversation quotidienne utilise les mots chrétien, hindouiste, bouddhiste, etc. pour s’identifier ? Qui démontre le plus cette tendance envahissante pour ne pas dire agressive ? Car oui, le fait de mentionner, de souligner sa propre confession à tout occasion est agressif pour l’interlocuteur, pour l’auditeur.

La pérennité de l’humanité ne peut s’atteindre que dans une société globale exempte de toutes pensées religieuses.

Si je le pouvais, et en avais le pouvoir (physique et financier), je mettrais sur pied une organisation contre cette invasion islamique. J’aimerais beaucoup voir une initiative de cette envergure quelque part dans le monde. Une organisation qui porterait le nom de « Mouvement contre l’invasion islamique ». J’y adhérais sur-le-champ. Comprenez-moi bien, les droits acquis, accommodements raisonnables et autres privilèges que nous avons accordés (de toute évidence à tort) par le passé ne doivent pas être altérés (pas pour le moment du moins). Sauf que toute implantation de pratique religieuse, présente et future, serait systématiquement et strictement défendue, voire pénaliser non pas d’emprisonnement, mais d’expulsion.

Bons citoyens, citoyens de la libre-pensée et de la liberté, du bonheur des collectivités, à vous de voir si vous désirez vivre ou non une vie exempte de contraintes primitives et réductrices.

À travers cette obnubilation de croyances et de comportements stupides, les valeurs véritables qui mériteraient notre attention se désagrègent et se perdent. Ces valeurs qui ne souffrent pas de domination, qui n’excluent aucun homme, aucune femme, qui méritent d’être répandues à travers le monde et enseignées à nos enfants sont les valeurs humaines. Et si la signification de ces mots ne vous vient pas d’instinct, c’est que nous sommes vraiment dans la merde.

Nous devons faire la distinction entre religion et culture. Pour ceux et celles qui croient que ces domaines sont inséparables, ouvrez vos esprits et laissez tomber l’histoire. Pensez avec clarté, avec un esprit adapté non pas au passé, mais à un futur qu’il est possible d’imaginer et de construire. À vous de voir.

Évitons les fervents religieux, évitons les ferments religieux islamiques, refusons l’accès en masse d’immigrants fuyant des pays détruits par les aberrations religieuses.

Une mise garde toutefois : si l’un de nous se plaint seul en public et à répétition de cette plaie, de ce fléau, il risque des représailles contre lui seul. Si la collectivité refuse en bloc ces envahisseurs déguisés en citoyens miséreux et méritants, ils n’auront d’autres choix que de s’en aller ailleurs ou de se soumettre à nos règles.

Vous, musulmans revendicateurs, machistes qui se cachent derrière la religion pour satisfaire vos besoins de soi-disant hommes, que pour vous emparer du contrôle étatique, que pour soumettre les femmes, vous n’êtes qu’une bande de lâches. Nous connaissons vos litanies, il y a trop longtemps que cela dure. Les vrais hommes ne se cachent plus derrière des religions, des femmes ou des masques, ils se respectent eux-mêmes en respectant les autres, hommes et femmes, non pas pour ou à travers un dieu inventé, mais bien pour la sauvegarde et la pérennité de l’humanité tout entière.

Et si vous osez vous servir des vestiges de notre propre religion pour justifier l’implantation de la vôtre, cela ne que peut que confirmer votre fourberie, votre perfidie. La religion catholique chez nous pourra prendre le temps qu’elle voudra pour disparaître. À bons entendeurs, vous ne pouvez vous en servir comme prétexte, comme nous ne pouvons dissimuler son état moribond.

Canadiens et autres citoyens du monde libre, soyons vigilants, soyons forts, disons « Non ! », haut et fort à l’implantation islamique, à tous ces ferments religieux qui un jour nous arracheront notre liberté.

Enfin, à tous ceux et celles qui croient, par prétendue ouverture d’esprit, par générosité intéressée, que nous devrions accepter ces immigrants, je vous souhaite de vivre assez longtemps pour constater ce qui attend vos enfants et petits-enfants dans les décennies à venir.

Un auteur qui n’a pas peur de dire franchement ce qu’il pense.

C’était l’opinion d’un nobody – Constant Vanier.

Publié le 14 septembre 2015.

Retour à la liste des articles…